COEURS A POILS
Bonjour et bienvenue sur CAP.

Nous vous souhaitons une agréable visite et espérons que vous nous rejoindrez : votre inscription suivie de votre présentation obligatoire sont indispensables pour consulter l'ensemble des rubriques et pour y écrire.

Merci de consulter LA CHARTE au préalable et de vous présenter.

Au plaisir de vous lire.


© Toute reproduction totale ou partielle de ce site est strictement interdite sauf autorisation de l'auteur et en mentionnant la source.

chien santé adoptin alimentation éducation
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Les câlins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nathalie
Causeur
Causeur
avatar

Messages : 1261
Animaux : Amadeus et 2 bulleux


Message Sujet: Les câlins   Sam 27 Sep 2014 - 8:23

Voilà un sujet intéressant .....
Je me pose souvent des questions quant aux câlins. Faut-il toujours les accepter quand le loulou le souhaite ?. 
En lisant ce texte, je me suis aperçue que je commettais une bêtise lorsqu'Amadeus, assis, me donnait de lui-même sa patte. Bah non, je ne dois pas céder et le caresser. Mais essayer de l'ignorer...

----------------------------------------------------------------------------------------------

Sur la tête
En caressant le sommet de la tête de son chien, on imite le congénère qui lui passe la patte sur la tête. C’est un signal de domination. Vous lui signifiez : « Je suis le chef », et cela lui fait très plaisir, tout particulièrement s’il a besoin d’être rassuré. C’est un peu comme l’instituteur qui dit : c’est bien mon petit.
Caresser un chien sur la tête, les yeux ou le garrot est pour lui un signe de dominance, surtout si le geste est appuyé. Il l'acceptera de son maître mais pas forcément d'un étranger. La caresse doit être accompagnée d'une flatterie verbale, d'un compliment. Ce geste est parfait pour un chien dominant qui doit apprendre que ce n'est pas lui qui commande.

Sur le dos
En lui caressant le dos, on imite deux chiens qui chahutent et se posent à tour de rôle les pattes sur le dos. C’est une caresse dominante, mais moins autoritaire. C’est donc faire preuve d’une autorité souriante exprimant au chien qu’on est un chef d’excellente humeur et disposé à partager un moment agréable en sa compagnie. Dans cette attente, content, il remue généralement la queue. S’il se gratte sous la caresse c’est qu’il a un début de maladie de peau.
Cette attitude est celle de la soumission, mais attention!... Si le chien l'adopte après avoir été grondé, elle est censé inhiber l'agression du dominant. Ce comportement doit être respecté. Si le chien prend de lui-même cette posture, il s'agit alors d'une demande de câlins : accepter signifie lui obéir. Il est facile d'inverser la situation en donnant un ordre simple à son chien avant de le caresser.

Sur le flanc
C’est la caresse qui lui rappelle la prise de contact, sans agressivité, quand il rencontre un de ses congénères. C’est un acte de reconnaissance qu’il interprète comme une preuve d’affection de la part de son maître, comme s’il se disait : « J’ai bien de la chance de l’avoir comme maître, parce que c’est aussi un excellent copain. » En règle générale, retenez que toutes les caresses pratiquées sur la partie supérieure du corps du chien ont une signification d’autorité souriante.
Tapoter le flanc d'un chien est pour lui une invitation au jeu. Ne pas utiliser cette caresse pendant le travail mais plutôt lors des phases de détente ou d'affection.

Sous la tête et à l’attache du cou
Ce sont des caresses essentiellement affectueuses qui rappellent le comportement de la chienne à l’égard de ses chiots et les jeux entre chiots. Elles entrainent une grande jubilation chez le chien qui semble alors boire du petit lait. C’est du moins ce que l’on peut raisonnablement penser en le voyant tendre le cou et jeter des regards langoureux tel un enfant caressé par sa mère

Poitrail :
Ce sont des caresses essentiellement affectueuses qui rappellent le comportement de la chienne à l’égard de ses chiots et les jeux entre chiots. Elles entrainent une grande jubilation chez le chien qui semble alors boire du petit lait. C’est du moins ce que l’on peut raisonnablement penser en le voyant tendre le cou et jeter des regards langoureux tel un enfant caressé par sa mère.
Recommandée pour les chiens craintifs et peu sûrs d'eux, cette caresse permet de les "regonfler" et de ne pas les rabaisser davantage dans leur statut de subordonné. Elle peut aussi être utilisée sur des chiens équilibrés lors de phases de jeux.

Bas de la poitrine
C’est une caresse que l’on retrouve chez les chiens à l’occasion des saillies, moment généralement considéré comme agréable, même si l’on sait que le chien en retire moins de plaisir que certaines autres espèces. Elle provoque donc des sensations si plaisantes qu’il cligne des yeux et s’immobilise pour qu’on ne s’arrête pas. Attention : ces caresses peuvent déclencher une excitation sexuelle auquel cas, étant à l’origine de ce comportement, vous ne devrez pas le gronder.

Sous le ventre et zones inférieures
Soyez perspicace : ce sont des caresses à prodiguer uniquement sur des chiens tendres ou soumis qui n’ont pas besoin de témoignages d’autorité parce qu’ils acceptent spontanément leur condition. Vous devez uniquement les prodiguer quand vous pensez que le chien a besoin d’être récompensé ou assuré de votre amour. Elles sont également très appréciées par les sujets au tempérament indépendant. Mais vous ne devez pas en abuser au risque de provoquer un trouble, le maître ne se posant plus alors en chef.

Ventre en l’air
Quand le chien se couche sur le flanc ou sur le dos avec une ou plusieurs pattes en l’air, attendant ainsi qu’on lui gratte le ventre, vous devez prendre sa demande très au sérieux. En adoptant cette position, il se soumet et réclame que l’on comprenne et accepte cette soumission. C’est très exactement la position dans laquelle se met un dominé face à un dominant quand le premier sait qu’il n’aura pas le dessus. Il dit « Pouce », attendant impatiemment la réponse. Pour la lui donner, il faut la grattouiller.
Cette attitude est celle de la soumission, mais attention!... Si le chien l'adopte après avoir été grondé, elle est censé inhiber l'agression du dominant. Ce comportement doit être respecté. Si le chien prend de lui-même cette posture, il s'agit alors d'une demande de câlins : accepter signifie lui obéir. Il est facile d'inverser la situation en donnant un ordre simple à son chien avant de le caresser.

Conseil :
Retenez que vous ne devez jamais caresser un chien en le regardant fixement, ce que font souvent les enfants par ignorance. Pour le chien, le regard fixe constitue toujours une menace.
Prenons l'exemple du chien ou du chiot qui vient réclamer des caresses. Et bien, celà vous étonnera peut-être, mais ce geste est à interpréter comme une attitude dominante de la part de votre animal. Sachez que c'est vous qui devez prendre l'initiative, pas votre chien. Vous avez, alors deux solutions :
--repousser l'animal s'il est trop collant. Quitte à prendre l'initiative de le caresser vous-même un peu plus tard.
--ou bien, lui donner l'ordre de se coucher ou s'asseoir, ce qui aura pour conséquence d'inverser les rôles et de transformer la caresse en récompense.

Et le chien qui donne le patte, me direz-vous ?
--Si c'est vous qui le lui demandez, vous êtes en situation de dominance, pas de problème, récompensez-le chaleureusement.
--Si c'est votre chien qui donne la patte de lui- même, il sollicite une marque d'affection de votre part, dans ce cas, vous êtes en situation de dominé, si vous y répondez. Donc, attention!

Un chien qui donne la patte sans qu'on la lui demande sollicite de l'affection et se met en situation de dominance. Si le maître s'exécute, il se subordonne et fausse le rapport avec son chien.
En revanche, le maître qui demande à son chien d'effectuer ce geste est en situation de dominance car il a initié le comportement.

http://karakpetitmalou.over-blog.com/article-karak-et-les-calins-50046668.html


Revenir en haut Aller en bas
-
Muriel
Pipelet
Pipelet

Messages : 486


Message Sujet: Re: Les câlins   Jeu 2 Oct 2014 - 5:33

Beaucoup d'idées reçues dans ce texte notamment sur la dominance interspécifique alors que l'on parle de caresses et donc d'un acte d'affection, c'est dommage. Chaque chien a ses préférences, mon grand adore que je lui caresse les yeux et les sourcils ce n'est pas pour cela que je le "domine"ou qu'il me domine, non je le câline, je lui fais du bien, cela l'apaise et cela me procure aussi beaucoup de bien. Puis la caresse est aussi une belle manière de communiquer avec son chien, de lui faire passer des messages tout en douceur.
Nathy si ton chien ne présente pas de problème d'hyper attachement ou si tu ne vois pas d'inconvénient à avoir un chien plutôt pot de colle et très demandeur, tu peux caresser Amadeus autant que tu veux et sur les parties du corps qu'il préfère, tu lui fais du bien et tu te fais du bien par la même occasion, pourquoi se priver de ce plaisir.
Il est reconnu que les caresses que l'on donne à ses animaux nous apportent à tous deux beaucoup de bien être, cela déclenche la sécrétion de l'hormone du bonheur : l'OCYTOCINE.

Voici un petit texte sur la caresse que j'ai gardé dans mes articles depuis fort longtemps. Il a été écrit par "Calou" sur le forum "A l'écoute du chien" et est très intéressant :

Une caresse sur le plat de la joue pour le féliciter d'être à nos côtés et d'y rester.
Cette caresse est indiquée lors de l'apprentissage de la « marche au pied ». Féliciter le chien en lui disant « c'est bien reste avec moi » + la douce caresse sur la joue renforce l'action du chien.

Une caresse sur l'épaule ou/et le flanc
pour le féliciter de nous avoir rejoint, de nous suivre.
Lorsque nous nous déplaçons (en balade, à la maison, avant un appareil...) nous félicitons le chien s'il décide par lui-même de nous suivre, de passer à proximité de nous. Pour cela nous laissons notre main glisser, même le bout de nos doigts si le poilu est un peu loin, le long de son flanc pour lui signifier que nous sommes « heureux qu'il soit venu à nous ». Même traitement pour les propriétaires de petits chiens!!!!!
C'est une caresse, qui devient naturelle! Tout le monde y prend goût, le chien comme le maitre!
Quel bonheur de voir notre loulou revenir en balade, quitter un copain rien que pour recevoir une simple et douce caresse!

Des caresses des épaules vers les flans
, une main après l’autre, pour l'apaiser.
Ces caresses sont particulièrement lentes, les deux mains sont en contact avec le chien, elles glissent en alternance le long de son corps. Elles permettent de détendre le chien, de partager un moment de complicité.
Attention à ne pas retenir le chien, il doit avoir envie de rester! C'est pour cela que les mains doivent toujours être en mouvement.
Elles sont données sur une durée plus ou moins longue en fonction du lien existant entre le chien et son maitre. L'objectif étant de ne pas contraindre le chien. Donc au début, nous donnerons seulement deux/trois caresses, plus tard le plaisir partagé pourra être prolongé.

Deux petites tapes sur le haut de la cuisse
pour signaler la fin d'une séquence.
Pour marquer la fin d'un exercice, d'une demande, nous utilisons le « C'est fini! »: joyeux, plein de soleil!
Mais quand cela est possible, accompagner cette invitation de petites tapes amicales permet de mieux informer le chien que notre demande est terminée. A savoir qu'une fois le « C'est fini! » prononcé, nous ne demandons plus rien au chien, nous l'ignorons, nous écartons pour bien lui signifier que notre interaction est terminée, qu'il est donc libre de vaquer à ses occupations.
Je pense même que ces deux petites tapes sont à privilégier quand un chien est fraichement arrivé à la maison ou en rééducation. Elles permettent de réduire les interactions verbales, chargées d'émotions et souvent non comprises par le nouveau poilu!

Des caresses énergiques, joyeuses,
pour féliciter le chien après une demande.
Le « C'est fini! » a été dit, le maitre s'est écarté de l'endroit de la demande initiale, il a pris soin de ne pas se diriger vers le groupe, de choisir un coin éloigné... il peut alors féliciter le chien de sa coopération. Un joyeux « c'est bien tu as bien travaillé! » accompagné de juste ce qu'il faut de caresses «joyeuses» permet de partager un moment simple avec son chien. Attention de s'arrêter avant la montée en excitation!
Ces caresses semblent simples à donner et pourtant... données un peu trop tôt, un peu trop tard, un peu trop longtemps, au mauvais moment elles provoquent des renforcements négatifs, des incompréhensions du chien...
Quelques exemples:

Caresser un chien quand il en regarde un autre peut le renforcer dans son envie d'en découdre!
Caresser un chien qui a peur le renforcera dans cette peur.
Etc...
Revenir en haut Aller en bas
-
Nathalie
Causeur
Causeur
avatar

Messages : 1261
Animaux : Amadeus et 2 bulleux


Message Sujet: Re: Les câlins   Jeu 2 Oct 2014 - 14:57

Comme beaucoup de personnes, je me renseigne sur le web pour comprendre mon loulou.
Merci d'avoir éclairci ce topic car toutes les informations recueillies ne sont pas forcément à exploiter.


Merci     Bisou


Revenir en haut Aller en bas
-
Muriel
Pipelet
Pipelet

Messages : 486


Message Sujet: Re: Les câlins   Sam 4 Oct 2014 - 10:43

Je me souviens au début de l'adoption d'Ermès et lorsque je n'y connaissais absolument rien en comportements canins, j'avais rencontré une éducatrice (mal choisie), elle m'avait recommandée de repousser mon chien lorsqu'il posait sa tête sur mes genoux au risque qu'il me domine.
PFFFF, quand j'y repense je trouve ça tellement stupide, mon loulou était simplement entrain de me dire qu'il se sentait apaiser près de moi, qu'il avait besoin d'un contact pour se rassurer.

J'ai fait 2 séances avec elle et j'ai abandonné vite fait, bien fait lorsque j'ai réalisé que mon chien était très stressé à son contact suite à une séance de dressage mal adapté, du forçing et des méthodes dépassées.

Quand je pense que cette fille forme aujourd'hui des éducateurs comportementalistes alors qu'elle n'y connait rien et qu'elle utilise encore les méthodes traditionnelles, ça me scie, je suis triste que ces métiers ne soient pas plus encadrés que ça, on trouve de tout et du n'importe quoi dans ce genre de métier, c'est pourquoi il est important de bien se renseigner avant de rencontrer un éducateur digne de ce nom ou un comportementaliste compétent.
Heureusement il n'y a pas que des charlatans.
Revenir en haut Aller en bas
-
Contenu sponsorisé




Message Sujet: Re: Les câlins   

Revenir en haut Aller en bas
-
 
Les câlins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COEURS A POILS  :: LE CHENIL :: Comprendre son chien-